SAS ou SARL : Comment apprendre à faire son choix?

0
8

Qu’est-ce qu’une SARL et une SAS?
Quels sont les avantages pour une SARL et une SAS?
Vous envisagez de créer votre société et vous vous demandez quel type de sociétés choisir. La base de la fondation d’une entreprise est la personnalité juridique, qui est en quelque sorte l’identité de l’entreprise. Il faut savoir qu’il existe plusieurs différences selon le statut juridique.

Quel que soit le domaine d’activité que vous exercez, votre entreprise doit obéir à certaines règles et avoir des caractéristiques de sa forme juridique. Vous devez d’abord vous renseigner sur ce qui convient à votre entreprise, vous pouvez choisir entre EURL, SASU, SARL, SAS, etc. Des termes que nous vous expliquerons. En ce moment, vous essayez de déterminer laquelle est la plus avantageuse entre une LLC et une SAS. Nous vous aiderons à répondre à vos questions.

Qu’est-ce qu’une SARL et une SAS?

La SARL est une société à responsabilité limitée où vous devez avoir au moins deux associés. Ces associés doivent chacun apporter leur part du capital social de la société, sans limite ni minimum requis. Toute la différence s’y fait, ainsi que la répartition des bénéfices et la fiscalité propre au statut juridique. Toutes les décisions relatives à l’entreprise doivent émaner d’une concertation avec ses partenaires. Si vous optez pour une LLC, vous devez avoir une certaine connaissance de ce que vous devez faire comme opérations administratives. Au niveau des entités commerciales, vous devez présenter votre société et la mention manuscrite de votre personnalité juridique, avec tous les associés, ce qui conduira à la création de votre identité commerciale par votre inscription.

Une SAS, en revanche, est une société par actions simplifiée, c’est-à-dire qu’elle peut être confondue avec une SA (société par actions) mais la répartition de son capital et sa gestion se font librement, son mode de gestion ne dépend pas de lois appliquées, mais plutôt une prise de décision interne. Elle doit également avoir au moins 2 associés, s’il n’y en a qu’un elle devient une SASU (Société Unipersonnelle Simplifiée). Sa principale caractéristique est la liberté d’embauche et de décision concernant les dispositions de l’entreprise. Vous vous demandez peut-être dans quel cas ou domaine d’activité avez-vous adopté une SARL ou une SAS? Tous les domaines d’activité existants sauf ceux dont le régime juridique est imposé par la loi (compagnie pétrolière, compagnie minière, etc.) Ainsi si vous êtes un :

– PME
– Groupe filiale
– Possession de fonds financiers
– Détention immobilière
– Société de bourse
Ces personnes morales rendent la création d’une société et sa gestion plus flexibles et personnalisées en fonction des besoins des associés ou de l’administrateur de la société. C’est aussi réfléchir à l’avenir de l’entreprise et à la pérennité attendue de son activité.

Quels sont les avantages pour une SARL et une SAS?

Le principal avantage de ces deux types d’entreprises réside notamment dans la fiscalité de l’entreprise mais surtout dans la fiscalité de ses dirigeants. En effet, on sait que toute société est assujettie à l’IS (impôt sur les sociétés), cependant une disposition est prévue par le régime juridique de la SAS, qui lui permet de ne pas être assujettie à l’IS mais à l’IR (impôt sur le revenu), cet impôt charge est supportée par les actionnaires majoritaires qui déclarent ainsi leurs revenus comme assiette de l’impôt sur le revenu.

Pour compenser les recettes fiscales du trésor public, les dispositions exigent que dans ce cas, la moitié du capital de la société soit entre les mains de personnes physiques. Et ce pour une durée maximale de 5 ans. Plus de 5 ans, l’entreprise doit être soumise à l’IS. Pour la SARL, la société est soumise à l’IS sauf si les associés décident de présenter leurs dividendes comme assiette fiscale en tant qu’actionnaire, au lieu du bénéfice de leur société, préférant payer des impôts sur leur bénéfice respectif.

Il existe une autre différence qui peut faire pencher la balance dans votre prise de décision concernant la situation juridique, en fait cette différence se situe dans le système de cotisations à la sécurité sociale. Pour une SARL, elle bénéficie du régime de cotisations sociales des indépendants, donc pour les employeurs d’une SARL, leurs cotisations sociales sont beaucoup moins chères que le régime général de cotisations sociales imposé à la SAS, à condition que les administrateurs de les SAS sont salariés.

A noter que ces derniers pourront bénéficier des mêmes titres, avantages et couvertures sociales pour les retraites et les maladies. Il présente de légères différences prévues par la loi en matière de cotisations sociales des entreprises (couverture maladies chroniques, taux de cotisation sociale, droit aux allocations chômage, etc.). Grâce aux informations fournies, vous pourrez peser le pour et le contre, comparer les avantages et les différences entre ces deux formes juridiques, décider laquelle serait la meilleure, compte tenu de la nature des actionnaires, de leurs apports, de leur nombre et leur fonction au sein de la société. entreprise afin de bénéficier des avantages de l’une ou de l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici