Quels sont les différentes méthodes d’études de marché ?

0
136

Planifier des activités à venir ? Lancer un nouveau produit ? Tout cela nécessite d’information pour les effectuer. Et ces informations doivent être exactes le plus possibles, actuelles et opérationnelles.

Alors, ces informations représentent pour un marketeur des études, par exemple une étude d’un marché, une étude de test d’un produit, d’une prévision de vente. Ces études permettent d’information et de renseigner sur les comportements des clients ou des consommateurs.

Et on l’appelle : Etude de marché : toute préparation, recueil, analyse et exploitation de données relative à une situation marketing.

Pour la réalisation de cette étude, nécessite 6 étapes :

1- La définition du problème :

c’est l’étape la plus importante, il s’agit de cerner les préoccupations des clients. Le problème définit ne doit pas être trop large pour que les informations collectés ne soit pas inutile. Donc le problème doit être défini soigneusement.Et pour bien définir le problème, je propose de vous commencer par la précision des décisions que vous voulez prendre afin de faciliter les étapes postérieures.Aussi vous pourrez dresser une liste des questions pour vous permettre d’avoir les objectifs désirés et par conséquent d’avoir une définition du problème plus défini.

2- Le plan d’étude :

Après qu’on définit notre problème, on doit élaborer un cahier de charge qui peut contenir plusieurs approches à suivre pour réaliser cette étude. Ces approches sont variées et dépend leur utilisation selon les besoins de chargé d’étude.
Les approches que l’on trouve pour un plan d’étude : les sources d’informations, les approches méthodologiques, les instruments de collecte de données, le plan d’échantillonnage et des méthodes de recueil d’information.

  • Sources d’informations : on distingue deux sources
    – Information secondaires : ce sont des informations qui ont déjà été collectés une première fois que l’on va réutiliser ; on peut les trouver au sein de l’entreprise ou à l’extérieure, dans les agences de communication, associations, professionnels ou des publications officiels.
    – Information primaire : En cas, on ne trouve pas la réponse de notre problème dans les informations secondaires, on doit collecter directement les informations à travers des différentes méthodes.
  • Les approches méthodologiques : on distingue plusieurs formes, parmi eux :
    – L’observation : on peut étudier les comportements des consommateurs lorsqu’ils achètent ou utilisent le produits, ou seulement d’une première perception.
    – L’ethnographie : il s’agit d’une connaissance de l’intérieur, d’une compréhension approfondie de la manière dont les gens ils vivent et travaillent. Par exemple, analyser les discussions de vos consommateurs sur Internet c’est une forme d’ethnographie et va vous permettre d’étudier les problèmes et les sujets qui se traitent.
    – Les méthodologies qualitative : il s’agit de viser sur la diversité des profils et la qualité des informations afin d’analyser les croyances, les motivations… et pour faire cela on pourra faire recours à des réunions de groupe ou d’entretien (en profondeur).
    – L’enquête à grande échelle : souvent il est sous forme d’un questionnaire individuel administré en face-à-face pour objectif d’étudier les comportements, les connaissances, la satisfaction…
    – Les données comportementales sur la clientèle : ce sont des actes qui correspond aux consommateurs, à titre d’exemple l’achat en ligne qui permet d’évaluer le niveau d’e-commerce par les internautes.
  • Les instruments de collecte des données : on trouve principalement l’outil le plus courant est le questionnaire, aussi des outils qualitatifs (l’association des mots, les méthodes projectives…), un autre instrument qui est les dispositifs d’enregistrement qui permet d’évaluer l’intensité des émotions.
  • Le plan d’échantillonnage : c’est un élément très important dans le plan d’étude porte sur l’échantillonnage et qui repose sur trois éléments : la population interrogée, la taille de l’échantillon et la méthode d’échantillonnage (comment choisir les personnes interogée)
  • Les méthodes de recueil : qui sont au nombre de quatre méthodes principales : l’enquête face-à-face (46%) par téléphone (30%) sur Internet (20%) et l’enquête postale (4%).

3- La collecte de l’information :

Une fois le plan d’étude défini, il faut collecter les données. Mais il faut prendre en considération dans cette étape les éléments collectés (surtout s’ils constituent des données erronées)

4- L’analyse des résultats :

Dont on doit dégager la signification et le sens des résultats obtenus, et on peut faire appel à certains méthode d’analyse et technique tels que : une analyse de variance, analyse factuelle, analyse hiérarchique…etc.

5- La présentation des résultats :

c’est pour établir un rapport présentant les principales recommandations. Donc, c’est préférable que la présentation sois sous forme des analyses et des recommandations vis-à-vis les décisions à prendre que des chiffres -recueillis-.

6- La prise de décision :

c’est la dernière étape qui est reliée étroitement par (la  confiance) des responsables marketing. Alors l’étude doit-être claire le plus possible pour faciliter la décision à prendre.

Ce que vous pensez alors? Est-ce que vous avez déjà réalisé des études de marché ? Avec d’autres étapes ?

Également, je veux insister que les bonnes études reposent souvent sur des caractéristiques efficaces, tels que la créativité, la multiplicité des approches, la mesure de la valeur et du coût de l’information, aussi d’autre caractéristique qui doit être prise en considération pour ne pas tomber dans les situations impaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici