Acheter son premier bien immobilier: Que savoir?

0
173

Les bonnes questions à se poser pour un premier achat immobilier

Voilà le rêve de tout un chacun : devenir propriétaire. Jeunes ou moins jeunes, il arrive un moment où l’accession à la propriété devient un réel projet de vie. Mais quelles conditions doit-on impérativement réunir pour acheter son premier bien immobilier ?

Tout d’abord, il est important de bien définir sa situation personnelle, financière et professionnelle. Ainsi, si vous avez dans l’optique de changer d’emploi, de réaliser un projet professionnel ou personnel autre, mieux vaut ne pas se lancer dans un projet immobilier tout de suite. En effet, si en louant vous avez l’impression de « jeter l’argent par les fenêtres », en comparaison, un achat immobilier n’est pas forcément plus intéressant financièrement que la location. En effet, pour que l’investissement soit rentable, il faut prévoir de garder le logement plusieurs années ou d’envisager l’achat immobilier pour un éventuel et futur investissement locatif.
En parallèle donc de la stabilité personnelle et professionnelle, le pouvoir d’achat immobilier est également un facteur déterminant dans la poursuite de votre projet immobilier. Ainsi, la situation géographique, les besoins en termes de superficie et de pièces à vivre, l’utilité d’un appartement ou plutôt d’une maison, l’orientation vers le neuf ou vers l’ancien, la possibilité de réaliser des travaux, les prestations obligatoires ou non, les prix pratiqués dans la ville ou le quartier, seront autant d’éléments à étudier à la loupe.

La recherche et les aides pour devenir propriétaire

Aujourd’hui la recherche d’un bien immobilier est extrêmement facilitée par l’utilisation d’Internet. Néanmoins, il est primordial de bien orienter ses recherches car nombreux sont les sites qui diffusent des offres immobilières de faible qualité, sans garantie sur ce que le bien propose réellement. Face à des frais d’agences souvent importants, le particulier a aujourd’hui tendance à se tourner vers une vente de particulier à particulier et il a raison. La transaction est tout autant sécurisée puisque l’acte d’achat est toujours officialisé par un notaire et la vente est réalisée à moindre coût, sans frais de commission à la vente.
Concernant le financement du projet immobilier, il est essentiel de bien définir son budget d’achat en évaluant l’apport personnel et, éventuellement, sa capacité d’emprunt. Sachez que les banques prêtent de moins en moins sans un apport personnel conséquent.

Renseignez-vous également sur les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre en fonction de votre situation si vous êtes primo-accédant.
Quant aux assurances obligatoires, vous devez impérativement souscrire à une assurance habitation ainsi qu’à une assurance de prêt immobilier.
Veillez à faire jouer la concurrence en démarchant un maximum de banques afin de bénéficier de conditions d’emprunt les plus avantages possibles. Sinon, vous pouvez aussi faire appel à un courtier en crédit dont le rôle sera de vous dégoter le meilleur taux immobilier pour votre crédit habitat.
Enfin, il y a certains frais annexes à prévoir lorsqu’on devient propriétaire. Tout d’abord, les frais de notaire seront à votre charge et ils avoisineront 7% du prix d’achat de votre bien, en moyenne. Ensuite, prévoyez une marge quant à d’éventuels travaux ou pour de possibles frais d’entretien. Chaque année, vous serez également redevable de la taxe foncière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici